Le jardin secret de Pierre

Après les premières chutes de neige tant attendues, toutes les montagnes sont vite tracées. Restent quand même quelques combes sauvages et oubliées, où seuls les chamois, renards et belettes ont laissé leurs traces.

Maintenant, il y a deux traces de blaireaux en plus!

©Nicolas Honegger

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s